dimanche 5 février 2012

Cachez ce navet que je ne saurais manger !


Dans la catégorie "beeeeurk j'aime pô", on trouve en bonne position le NAVET.
Je croyais, moi aussi que le navet, c'etait pô bon.
Mais voilà, vous auriez vu ma tête quand le panier de l'Amap a commencé à en être plein.

Il a donc fallu trouver comment accommoder ces bêtes-là. Et j'ai trouvé, à ma grande joie et celle des enfants.


Gratin dauphinois aux navets cachés



Version pour personnes qui savent que la cuisine n'est pas qu'une pièce dans l'appartement ou l'on peut poser le frigo ET la machine à laver la vaisselle :

Prenez votre recette habituelle de gratin dauphinois, remplacez la moitié des pommes de terre par des navets coupés en lamelles.
Et zhou, le tour est joué.


Version pour ceux qui ne se souviennent plus très bien de la recette :

Gratin dauphinois

4 pommes de terre ( 700 gr)
1 gros navet ou 2 petits (500 gr)
1 gousse d'ail
25 cl de crème
1/4l de lait (à ajuster en fonction de la taille de votre plat à gratin)
Sel et poivre, noix de muscade
Un peu de fromage râpé
Chapelure ou graines de sésame

Préchauffer le four à 180°
Eplucher,  laver et secher les légumes.
Les couper en rondelles fines (mandoline, robot...)
Mélanger la crème et un peu de lait, y presser la gousse d'ail.
Ajouter sel, poivre et muscade.
Dans un plat à gratin disposer une couche de légumes.
Verser un peu de preparation.
Rebelote, legumes, crème jusqu'à épuisement des stocks.
Je rajoute ensuite du lait pour que tout baigne bien dans le liquide. (cela m'evite de gacher du lait)
Saupoudrez de fromage rapé et de chapelure (moi j'utilise des graines de sésame et depuis peu, également du "Gomabio" de Valérie Cupillard, qui ajoute une note vraiment sympa)

Baissez le four à 160°C et cuire 1 heure ou plus
Verifier la cuisson des légumes en plantant une pointe de couteau qui doit s'enfoncer sans rencontrer de résistance.

Alors, c'est toujours pô bon, les navets ??

Pour info, on trouve cette recette aussi dans le drole de livre "Savez-vous plaquer les choux", paru aux éditions Tana
Mais je connais des familles qui planquaient leurs navets déjà comme ça bien avant de lire le livre. On peut parait-il aussi mettre des carottes en lamelles. A tester !

1 commentaire:

  1. y'en "navet" plus une miette à la fin du repas !

    RépondreSupprimer

Si vous ne voulez pas vous inscrire, vous pouvez utiliser le mode "Anonyme", mais signez bien votre message quand même !